Depuis le 16 janvier 2017, il faut, pour circuler à Paris en véhicule routier, être détenteur d’une vignette  anti-pollution: la vignette Crit’Air. Ce système a été ou va être prochainement étendu à plusieurs grandes villes françaises comme Lille, Lyon, Strasbourg ou Grenoble afin de lutter contre les émissions de particules fines.

Quels sont les véhicules concernés ?

Tous les véhicules routiers sont concernés : voitures, 2 roues, bus, poids lourds, véhicules utilitaires, … Seuls les véhicules agricoles et les engins de chantier sont dispensés.

Attention, si vous louez un véhicule : prenez la précaution d’interroger à ce sujet la société de location de véhicules, dans la mesure où la sanction sera adressée au conducteur.

Les véhicules sont classés par catégorie, suivant la norme EURO reprise dans le champ « V.9 » du certificat d’immatriculation. Un simulateur est disponible sur l’adresse :   https://www.certificat-air.gouv.fr/fr/simulation

Est-ce obligatoire ?

Le certificat est obligatoire pour :

  • circuler dans les zones de circulation restreintes (ZCR) mises en place par les collectivités locales ;
  • circuler lors de mise en œuvre de plans de circulation durant les pics de pollution.

Où demander son certificat ?

Les demandes concernant des véhicules non immatriculés en France doivent être introduites via le site officiel.  Pour la zone Union Européenne et la Suisse, le certificat vous coûtera, suivant les informations disponibles, 4,80 € (3,70 € + le coût de l’envoi postal). Au préalable, il conviendra de vous munir d’un scan du certificat d’immatriculation à jour de votre véhicule, au format .pdf, .png ou .jpeg (maximum 400ko).

Le certificat vous parviendra dans un délai d’environ 30 jours, à l’adresse que vous communiquerez lors de la demande.

Soyez prudent : certains sites proposent des certificats à des prix bien supérieurs ! Ne commandez dès lors votre certificat que sur le site officiel.

Que faire avec son certificat, une fois ce dernier reçu ?

Le certificat Cert’Air doit être apposé de manière visible sur l’avant du véhicule, sur la partie inférieure droite du pare-brise pour les voitures et poids lourds et sur toute surface située à l’avant de la fourche pour les deux roues, tricycles ou quadricycles à moteur.

Quelles sont les sanctions ?

Seront sanctionnés :

  • l’utilisation, la fabrication ou la vente d’un certificat frauduleux
  • l’utilisation d’un certificat illisible ;
  • l’absence de certificat dans une ZCR (tant pour le stationnement que pour la circulation);
  • le fait de ne pas respecter les restrictions mises en place en fonction des catégories de véhicules.

L’amende peut aller jusqu’à 375 €.

D’autres villes européennes ont-elles prévu un tel système de circulation différenciée ?

De nombreuses villes européennes ont déjà mis en place ces zones à circulation réduite ou différenciée (53 en Allemagne, le Grand Londres, …).

En Italie, les ZTL (Zona Traffico Limitato) ont été instaurées dans la plupart des grandes villes (Bologne, Milan, Rome, Turin, …). Il faut une autorisation spéciale pour circuler dans ces zones. A défaut, vous risquez une, voire deux amendes si vous vous stationnez dans ces zones (une pour le stationnement, l’autre pour la circulation !). Si votre hôtel se situe dans une ZTL, il est impératif de demander une autorisation temporaire lors de votre réservation. De nombreux touristes se voient en effet infliger des amendes, après avoir été verbalisés suite à un enregistrement par caméra, les panneaux d’indication de ces zones n’étant pas des plus lisibles.

Article édité par la compagnie “Arag” en juin 2017

Vignette anti-pollution : obligatoire dans plusieurs villes françaises
Recevez des offres et conseils exclusifs dans votre boite mail. 
Je m'inscris.
close-image
%d blogueurs aiment cette page :