Le gouvernement bruxellois a confirmé la mise en place de la zone de basses émissions qui entre en vigueur dès 2018.
Objectif : interdire l’accès à Bruxelles aux véhicules les plus polluants afin de préserver l’environnement et la santé des citoyens. D’autres villes vont suivre. La signalisation des véhicules polluants

Où ?
La zone de basse émission ou LEZ (« low emission zone ») couvre les 19 communes de la Région bruxelloise, en dehors du ring et de certaines voies d’accès aux parkings de transit situés aux entrées de la ville.

Quand ?
La LEZ entre en vigueur à Bruxelles de manière progressive dès janvier 2018.
La première année, seuls les véhicules diesel les plus polluants (Euro 1 ou sans norme Euro) sont concernés. Aucune restriction n’est prévue pour les moteurs à essence en 2018.
Ensuite, moteurs à essence et diesel seront bannis en fonction de leur ancienneté. À partir de 2025, seuls les véhicules munis de la norme Euro 6 (ou ultérieure) pourront encore circuler à Bruxelles.

Qui ?
L’interdiction s’adresse aux voitures individuelles, camionnettes de moins de 3,5 tonnes, bus et autocars, immatriculés en Belgique ou à l’étranger, qui ne sont plus en règle avec la norme Euro en vigueur. La plupart du temps, la norme Euro de votre véhicule est mentionnée sur sa carte grise. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez consulter le site http://www.ecoscore.be et y entrer le numéro de châssis indiqué sur votre carte grise.

Quelle norme ?
La norme Euro 1 correspond à une voiture mise en circulation entre 1992 et 1996.
Si votre véhicule a été immatriculé (pour la première fois) après 2011, il répondra généralement à la norme Euro 5 et ne sera pas concerné avant 2025 !

Contrôle
Les contrôles s’effectuent automatiquement aux entrées de la ville au moyen de caméras intelligentes qui lisent votre plaque et la comparent avec une base de données reprenant toutes les immatriculations et la norme Euro du véhicule correspondant. Les véhicules immatriculés à l’étranger doivent être enregistrés auprès des autorités compétentes à Bruxelles (à partir de l’été 2018).

Sanctions
Des amendes de l’ordre de 350 € seront envoyées aux conducteurs des véhicules dont les plaques scannées auront été identifiées comme non conformes aux normes en vigueur. Certaines dérogations sont toutefois prévues et des pass journaliers pourront être achetés à partir de l’été 2018, autorisant l’entrée à Bruxelles pour un jour, avec un maximum 8 jours par an.

Consultez www.lez.brussels, le site officiel de la Région bruxelloise à propos de la LEZ.

Et ailleurs ?
Deux autres villes sont également concernées en Belgique : Anvers et Gand.
La première interdit déjà les véhicules aux normes Euro 1, 2 et 3 (depuis le 1er février 2017) ; les deux interdiront les véhicules Euro 4 à partir de 2020 et Euro 5 à partir de 2025.

Contactez-nous pour plus d’infos sur vos assurances auto.

Interdiction des véhicules polluants à Bruxelles : comment éviter les amendes ?
Recevez des offres et conseils exclusifs dans votre boite mail. 
Je m'inscris.
close-image
%d blogueurs aiment cette page :