Vous rêvez d’une belle pension, à l’abri des tracas quotidiens ? Dans ce cas, mieux vaut commencer très tôt à mettre de l’argent de côté pour pouvoir pleinement profiter de votre retraite.

Les pensions légales belges sont parmi les plus basses d’Europe. Et celles des indépendants sont encore plus faibles que celles des employés ou des fonctionnaires. Alors, comment faire pour bien préparer sa pension, afin de profiter d’une retraite heureuse ?

Les 3 piliers de la pension

  • 1er pilier (vert): prévoyance publique (pension légale payée par l’Etat)
  • 2e pilier(jaune): prévoyance professionnelle (assurance groupe des salariés, pension complémentaire des indépendants, fonds de pension, etc.)
  • 3e pilier(rouge): prévoyance individuelle (épargne pension, assurance vie individuelle, etc.)

Règle de base : 1er pilier + 2e pilier = 80% du dernier salaire annuel brut normal.

Quelle pension complémentaire choisir ?

Il existe 3 manières de se constituer une pension complémentaire pour compléter la pension légale d’indépendant :

  • La PLCi = la Pension Libre Complémentaire pour Indépendants
  • L’EIP = l’Engagement individuel de pension pour les indépendants
  • La CPTI =  la convention pour travailleurs indépendants qui devrait être introduite en 2018

PLCi = Pension libre complémentaire des indépendants

En tant qu’indépendant, la PLCI est la formule la plus intéressante pour compléter votre pension légale. Vous profitez à la fois d’avantages fiscaux et sociaux : jusqu’à 60 % de votre prime !

Pour qui ?

  • Les indépendants à titre principal ou complémentaire (sauf pour ceux qui débutent).

Avantages

  • Déductible de vos revenus via votre déclaration d’IPP.
  • Réduction des cotisations sociales : les primes font baisser votre revenu net imposable et donc les cotisations sociales à payer
  • Protection supplémentaire : la PLCi sociale prévoit une exonération des primes en cas d’incapacité de travail, une indemnité en cas de maladie grave et une allocation de maternité.
  • Cumulable : vous pouvez combiner la PLCi avec une épargne-pension, ou une EIP, pour augmenter votre avantage fiscal.
  • Avance : possibilité de prélever une avance dans le cadre d’un projet immobilier privé.

Limites

  • les primes sont limitées à 8,17% de vos revenus, avec un plafond de € 3.127,24€.
  • Dans le cas de la PLCi sociale la prime maximum s’élève à 9,40% de vos revenus, plafonnée à 3.598,05€.

 

EIP ou Engagement individuel de pension des indépendants

Du point de vue fiscal, la PLCI est la plus avantageuse, mais le montant épargné est plafonné. Les indépendants qui dirigent une entreprise et souhaitent épargner davantage ont intérêt à souscrire un EIP. Les primes sont alors payées via leur société.

Pour qui ?

  • Les dirigeants d’entreprise.

Avantages

  • Déductibilité fiscale: la société peut déduire les primes comme charges professionnelles dans le cadre de l’impôt des sociétés
  • Seule limitation en matière de prime, c’est la limite fiscale de 80% (du salaire annuel brut).
  • Backservice : il s’agit d’un mouvement de rattrapage qui permet de combler la marge fiscale éventuelle du passé non encore remplie, par le biais d’une prime (unique ou récurrente).
  • Fiscalité à échéance : 20 % à 60 ans, 18 % à 61 ans et 16,5 % de 62 à 64 ans. Les versements effectués à partir de l’âge de 65 ans, bénéficieront d’une taxation avantageuse de 10 %, à la condition que vous restiez effectivement actif au-delà de cet âge (si tel n’est pas le cas, le taux sera de 16,5 %).
  • Garanties complémentaires : par exemple, une couverture supplémentaire en cas de décès, une rente en cas d’invalidité ou une garantie exonération de prime.
  • Avance : possibilité de prélever une avance dans le cadre d’un projet immobilier privé.

Limites

  • Taxation de 4,4% des primes versées
  • Vous pouvez combiner les formules de pension tant que vous respectez la limite fiscale de 80%.

Conseils
Commencez par la Pension Libre Complémentaire Sociale (PLC sociale), plus avantageuse fiscalement et moins imposée à échéance. Complétez-la ensuite par l’EIP. Enfin, profitez de l’avantage d’un paiement rétroactif (back service).

CPTI ou Convention pour travailleurs indépendants

En 2018, une troisième possibilité devrait voir le jour : la CPTI qui combine les avantages de la PLCi et de l’EIP. Nous reviendrons sur cette nouvelle formule dès qu’elle sera officialisée.

Pour qui ?

  • Tous les indépendants, y compris les conjoints aidants et les aidants indépendants.

Avantages

  • Avantage fiscal de 30%, similaire aux régimes de l’épargne-pension.
  • Pas de limitation des primes à condition de respecter la limite des 80%
  • Fiscalité à échéance: entre 10% et 20%, en fonction de l’âge de l’indépendant lorsqu’il retirera les capitaux épargnés. Plus les capitaux seront retirés tôt, plus la taxation au terme sera élevée.

 

 logo-claver-Insurance

La fin de l’année est proche !
C’est le moment d’optimiser votre déclaration fiscale.

  • Vous êtes indépendant et n’avez pas encore de PLCi ou d’EIP ?
  • Vous cotisez déjà mais aimeriez en tirer plus d’avantages ?
  • Vous souhaitez bien  préparer votre pension ?

Contactez-moi sans tarder !

Je vous aide à trouver la formule la plus avantageuse.

 

Comment bien préparer sa pension quand on est indépendant ?
Recevez des offres et conseils exclusifs dans votre boite mail. 
Je m'inscris.
close-image
%d blogueurs aiment cette page :