Depuis que les règles ont été assouplies en 2013, des milliers de Belges se sont offert une plaque personnalisée. Jusqu’à ce que leur prix double en 2015. Bonne nouvelle : il est revenu début décembre 2017 à son prix initial.

Les plaques personnalisées ont rencontré un vif succès lorsque les règles ont été assouplies fin mars 2013, autorisant notamment de déroger aux 7 caractères alphanumériques de la plaque européenne. Le nombre de demandes a doublé et 2014 a constitué une année record, avec 6.498 demandes. En 2015, 5.846 plaques personnalisées ont encore été délivrées mais en 2016, seuls 1.777 Belges en ont fait la demande.

En cause ? La décision de la ministre de la Mobilité de l’époque de doubler le prix des plaques personnalisées fin 2015, de 1.000 à 2.000 € De quoi sérieusement refroidir les ardeurs de nombreux automobilistes. Et peser lourd, accessoirement, sur les recettes de l’Etat liées à ces personnalisations : elles sont passées de 6,1 millions en 2015 à 3,3 millions en 2016.

Marche arrière toute

Raison pour laquelle le nouveau ministre a revu la facture à la baisse. Depuis le 4 décembre 2017, le prix d’une plaque personnalisée est revenu à son prix initial de 1.000 €.

En revanche, les autres tarifs d’immatriculation d’un véhicule ne changent pas. Ils avaient également été adaptés à la hausse en 2015. En vertu de ces nouveaux tarifs, la délivrance d’une plaque d’immatriculation est fixée à 30 €, celle d’une plaque temporaire à 75 € et celle d’un certificat d’immatriculation (carte grise) coûte 26 € (45 € en cas de duplicata ou de changement de données).

L’imagination au pouvoir

Les combinaisons possibles pour une plaque personnalisée sont élargies : de quoi laisser libre cours à l’imagination, à condition d’y mettre le prix. Les amateurs ont désormais droit à 8 caractères (maximum) au choix qui peuvent n’être que des lettres (par exemple un prénom) ou un groupe de lettres et un groupe de chiffres séparés par un tiret. Les lettres ou groupes de lettres sont toujours séparés des chiffres ou groupes de chiffres par un tiret, mais le tiret peut également être utilisé pour séparer des lettres ou groupes de lettres ou des chiffres ou groupes de chiffres. Il est alors considéré comme un caractère pour la composition de la combinaison.

La combinaison personnalisée doit toujours contenir au moins une lettre. Les plaques composées exclusivement de chiffres sont réservées à la famille royale, même si une exception existe pour les « ancêtres » datant d’avant 1954. Il va de soi que deux véhicules ne peuvent évidemment pas arborer la même plaque. Les attributions se fondent sur le principe du « premier arrivé, premier servi ».

Bon à savoir : à gauche de chaque plaque personnalisée il y a un emplacement imposé pour le sceau en relief (CV). Sur les plaques normales, ce sceau se trouve au-dessus du premier tiret entre le 1 et le premier groupe de lettres.

Contactez-nous pour plus d’infos sur les assurances auto.

La plaque auto personnalisée à nouveau abordable

Laisser un commentaire

Recevez des offres et conseils exclusifs dans votre boite mail. 
Je m'inscris.
close-image
%d blogueurs aiment cette page :