Un Belge sur deux n’a encore rien préparé pour sa pension. Et les trois quarts ne connaissent pas notre système de pension et ses trois piliers. C’est ce qui ressort d’une enquête réalisée par la banque CBC, dont les résultats ont été publiés par « L’Echo ».

pensionD’après une enquête menée par l’institut Ipsos pour la banque CBC auprès d’un millier de personnes, les Belges sont loin d’avoir leur future pension sous contrôle. Il ressort de l’enquête que près de trois quarts des Belges ne connaissent pas notre système de pension et ses trois piliers : la pension légale, la pension complémentaire et l’épargne-pension. Le même pourcentage estime manquer d’informations sur le fonctionnement du système et plus de 60% ne comprennent pas comment ils peuvent financer leur pension, résume le quotidien.

32 ans, c’est trop tard

Près d’un Belge sur deux n’a pas encore pensé non plus à planifier sa pension. L’âge moyen auquel les Belges commencent par exemple à souscrire une épargne-pension est de 32 ans. Or, selon le professeur Jean Hindricks (UCL), membre du conseil académique des pensions, qui présentait l’étude, c’est déjà trop tard pour atteindre un capital suffisant pour financer les besoins financiers lors de la pension.

L’espérance de vie sous-estimée

En plus de mal connaître le système et de ne pas savoir comment s’y prendre, le Belge sous-estime son espérance de vie et donc le nombre d’années à financer après son départ à la pension. Ainsi, 6 Belges sur 10 estiment qu’ils auront moins de 15 ans à vivre après avoir quitté la vie active, alors que la réalité se situe plutôt entre 20 et 25 ans. Un Belge sur deux ne sait d’ailleurs pas à quel âge il pourra partir à la pension.

Besoin de conseils

Il ressort de cette étude que les Belges auraient bien besoin d’un coup de pouce pour commencer à planifier leur pension car les deux tiers d’entre eux (65 %) sont conscients du fait qu’ils ne planifient pas assez leur pension.

Plus d’infos sur la pension légale

Pour savoir à quoi s’en tenir sur leur pension légale, les Belges peuvent enfin compter sur le site mypension.be. Tous les futurs pensionnés peuvent désormais connaître la date de leur pension et simuler le montant de celle-ci. À partir de février 2018, un nouvel outil de simulation permettra au citoyen de trouver réponse aux questions relatives au rachat de ses années d’études (1500 €, déductibles fiscalement, par année d’études réussie après l’année de ses 20 ans). Et d’ici la fin de la législature, chacun pourra aussi estimer l’impact de ses choix de carrière sur la pension. Quid si je deviens indépendant ? Quid si je prends une pause carrière ? Etc.

Plus d’infos sur les pensions complémentaires et l’épargne-pension ? Contactez-nous.

La pension on verra plus tard

Laisser un commentaire

Recevez des offres et conseils exclusifs dans votre boite mail. 
Je m'inscris.
close-image
%d blogueurs aiment cette page :