En Belgique, l’assurance habitation n’est pas obligatoire mais indispensable.  Près de 95% des propriétaires et 85% des locataires en ont une, ce qui en fait l’assurance la plus répandue.

Que vous soyez propriétaire ou locataire, vous devez assurer votre logement. Mais quelle formule choisir ? A quoi faire attention pour être couvert au mieux ?  Il est important de se poser les bonnes questions avant de souscrire une assurance habitation. Nous répondons aux  10 questions les plus fréquentes. 

1. L’assurance habitation est-elle vraiment indispensable ?

L’assurance habitation vous offre une protection contre divers dommages causés à votre habitation et à vos biens. Elle couvre également votre responsabilité civile envers autrui.

  • En tant que propriétaire, mieux vaut protéger votre habitation et vos biens mobiliers contre divers dégâts tels que incendie, dégâts des eaux, causes naturelles, bris de vitre, etc.
  • En tant que locataire, l’assurance habitation couvre dans ce cas votre responsabilité en cas de dégâts occasionnés au logement loué.

Dans certains cas, on peut vous obliger à prendre une assurance incendie (la base de toute assurance habitation).

  • Vous êtes propriétaire: la banque peut vous l’imposer pour obtenir un prêt
  • Vous êtes locataire: elle peut être une clause de votre contrat de location

Bon à savoir
Depuis l’explosion de gaz à Liège qui a fait 14 victimes en 2010, l’assurance incendie contre les dommages corporels est légalement obligatoire.
Cette couverture fait partie de votre assurance habitation mais elle peut aussi être inclue dans votre assurance RC familiale.

2.  Que couvre l’assurance habitation ?

Il s’agit généralement d’une assurance multirisques. Votre contrat d’assurance détaillera de manière précise les garanties couvertes.

Les garanties de base obligatoires de l’assurance incendie

Toute assurance incendie indemnise les dommages matériels causés par

  • l’incendie, l’explosion, la foudre, l’implosion,
  • les attentats et conflits du travail,
  • le heurt par un animal, le heurt par tout moyen de transport, la chute d‘un arbre sur le bâtiment,
  • la tempête, la pression de la neige / glace sur un toit, la grêle et les catastrophes naturelles.

La plupart des assurances incendie couvrent aussi les dommages causés par :

  • l’action de l’électricité sur les installations électriques (ex : la perte du contenu du surgélateur) ;
  • la fumée ou la suie ;
  • les dégâts des eaux provoqués par une rupture de canalisation, le débordement de gouttières, de sanitaires ou d’appareils électroménagers, l’infiltration d’eau par le toit, le gel sous réserve que les mesures de précaution nécessaires aient été prises ;
  • le bris de vitrage (par exemple, fenêtre, véranda) ;
  • les dommages au bâtiment (par exemple, porte, fenêtre, porte de garage) causés à la suite d’un cambriolage ou d’un acte de vandalisme, d’un accident (parfois, il est requis d’avoir aussi souscrit une couverture vol laquelle est facultative).

Les couvertures facultatives de l’assurance habitation

L’assurance habitation propose d’autres couvertures à côté de la couverture incendie comme

  • la couverture vol et vandalisme
  • les pertes indirectes, les frais et préjudices que vous subissez suite au sinistre (tracasserie administrative, frais de courrier, de voiture, aux pertes de temps…).

Une série de services peuvent s’y ajouter, comme

  • Infoline 24/7
  • Première assistance en cas d’urgence
  • Réparation d’urgence dans les 24 heures

Couvertures en option :

  • Activité professionnelle à la maison
  • Piscine
  • Terrasse et jardin
  • Vol étendue

Chaque couverture et chaque option a ses limites de garanties, ses plafonds d’indemnisation et exclusions. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations..

 

3. Souscrire en ligne : bonne ou mauvaise idée ?

Bonne idée ! Quand vous souscrivez une assurance en ligne, les frais de gestion et les charges de structure étant moindres, les assureurs peuvent consentir des tarifs plus compétitifs.  De plus, les procédures de souscription sont souvent très simples.

Testez l’outil en ligne d’Axa. Il vous propose le prix parfaitement adapté à votre situation. Calculer le montant de votre assurance et souscrire en ligne n’a jamais été aussi simple !

Sur base de 3 questions : l’adresse de l’habitation à assurer, le type d’habitation et votre date de naissance, vous obtenez immédiatement une estimation de base.

Ensuite, vous pouvez personnaliser votre simulation en décrivant plus précisément à quoi ressemble votre bien. Quelques exemples :

  • Combien de pièces comprend votre habitation ?
  • Est-elle bâtie avec des matériaux précieux ?
  • Possédez-vous également un garage, un jardin, une terrasse… ?

Axa a ainsi toutes les données nécessaires pour vous fournir le juste prix. Vous pouvez alors choisir de souscrire en ligne et être assuré dès le lendemain ou nous contacter si vous avez encore des questions.

4. Comment être certain d’obtenir le meilleur prix ?

En comparant. Internet est le moyen le plus simple et le plus rapide pour comparer les prix et les garanties. Mais attention, comparez des pommes et des pommes :  au-delà du montant de la prime,  vérifiez l’étendue des garanties couvertes ET les services proposés.  Il est donc important de bien vérifier quels risques sont – ou non – couverts par la police proposée.

Le montant de l’assurance dépend de la superficie et de la valeur estimée de l’habitation et du mobilier. Pour pouvoir bénéficier d’une indemnisation correcte et complète en cas de dégâts, il faut que votre habitation et votre mobilier soient assurés à leur juste valeur. Les assureurs sont obligés de proposer une grille d’évaluation à leurs clients. En la remplissant correctement, le consommateur a la garantie d’être indemnisé complètement.

Le prix d’une assurance habitation dépend de plusieurs facteurs :

  • Le type de matériaux utilisés peut avoir une influence sur la prime.
  • Le risque de cambriolage plus élevé si l’habitation se trouve dans un lieu isolé
  • Les couvertures optionnelles choisies
  • La valeur de la maison ou de l’appartement (selon grille d’évaluation)
  • Le montant de la franchise

5. Quels changements devez-vous signaler à votre assureur ?

Ne pas déclarer un changement est un mauvais calcul même si l’on sait qu’il risque de faire augmenter le montant de la prime.  Ne pas le déclarer, c’est prendre le risque que votre assureur vous indemnise moins bien, voire même qu’il refuse de vous indemniser parce que le bien ne correspond plus au bien assuré.

Pour calculer le montant de votre prime, l’assureur tient compte de la dimension du bien. Si vous ajoutez une pièce ou un étage, vous devez le signaler. Idem, si vous ajoutez une piscine, un spa, etc.
A noter, l’ajout d’un système d’alarme peut réduire le montant de la prime.

Si vous exercez des activités professionnelles ou commerciales à la maison ou si vous y conservez du matériel professionnel (outils, matériel informatique ou multimédia), sachez que la couverture est généralement limitée à un certain montant. Mieux vaut en parler à votre assureur. De plus, n’oubliez pas de souscrire une assurance responsabilité civile, surtout si vos clients vous rencontrent à domicile.

6. Peut-on changer d’assurance habitation ?

Vous pouvez bien sûr changer d’assurance habitation si vous n’êtes pas satisfait de votre couverture actuelle. Toutefois, vous devrez attendre la date d’anniversaire du contrat pour résilier ce dernier. En règle générale vous devez envoyer une lettre recommandée 3 mois avant la date anniversaire de votre contrat. Nous pouvons gérer cette formalité pour vous : il vous suffit alors de signer la lettre que nous aurons préparée.

7. Que devez-vous déclarer au juste ?

Il est important de faire une déclaration la plus précise possible.

  • la surface de votre logement et/ou le nombre de pièces.
  • le type, la qualité et la situation de votre logement
  • Le capital immobilier. Cela peut inclure les meubles mais aussi l’équipement informatique ou encore la vaisselle et l’électroménager.
    C’est sur la base de ce capital que seront calculées vos cotisations, et le cas échéant, votre indemnisation en cas de sinistre.

8.  Mes objets de valeur sont-ils couverts ?

Les bijoux comme les objets d’art et autres objets de valeur peuvent être couverts. Mais pas toujours. Dans ce cas, l’assureur peut soit appliquer une surprime, soit proposer une assurance spécifique.

9. Y a-t-il une franchise ?

Pour rappel, la franchise correspond à la somme qui vous restera à charge en cas de sinistre.
C’est une notion importante dans la mesure où un tarif d’assurance habitation faible peut très bien cacher des montants de franchise élevés.
Il faut donc évaluer à l’avance le montant des franchises que vous êtes prêts à accepter.

10. Comment serez-vous indemnisé ?

Une fois de plus, il convient de faire très attention aux notions de vétusté et de remboursement en valeur à neuf. Elles ont une influence sur le mode de remboursement en cas de sinistre mais aussi sur le prix de votre assurance habitation.

 

 

 

Recevez des offres et conseils exclusifs dans votre boite mail. 
Je m'inscris.
close-image