Différents types de risques pèsent sur la vie professionnelle et privée d’un indépendant, quelle que soit sa profession. Tous peuvent heureusement faire l’objet d’une bonne couverture d’assurance. Petit tour d’horizon.

 

l'indépendant

1. Pour couvrir votre patrimoine 

L’assurance RC incendie ou explosion est obligatoire dans certains secteurs, comme l’Horeca. Mais tout indépendant a intérêt à souscrire une assurance incendie pour couvrir ses bureaux et/ou son domicile. L’assurance perte d’exploitation offre une garantie complémentaire : elle vous dédommage financièrement si vous devez arrêter votre activité suite à un incendie, un attentat ou une inondation.

La police tous risques électronique couvre tous vos appareils informatiques et électroniques contre le vol, les dégâts accidentels, les risques électriques, même en déplacement. Complétez-là si nécessaire avec une assurance bris de machine pour vos appareils, engins de chantier, etc.

2. Pour couvrir vos revenus

L’assurance revenu garanti vous verse un montant mensuel convenu au préalable si vous êtes en incapacité de travail (maladie, accident…). L’assurance hospitalisation couvre vos frais médicaux en cas d’hospitalisation. Mais si vous êtes absent un certain temps, il pourra s’avérer judicieux d’avoir souscrit une assurance chiffre d’affaires, qui protège votre société lorsqu’un de ses éléments clés n’est plus opérationnel.

3. Pour couvrir votre responsabilité 

Certaines catégories d’indépendants sont obligées d’assurer leur responsabilité professionnelle : c’est le cas des architectes, par exemple. Tous les entrepreneurs ont cependant intérêt à souscrire une telle police. Si vous êtes responsable d’un dommage dans le cadre de vos activités professionnelles, la loi vous oblige à dédommager la ou les victimes. L’assurance RC professionnelle constitue donc un investissement nécessaire pour vous prémunir des conséquences d’un sinistre sur l’avenir de votre entreprise ou commerce.

La RC exploitation couvre la responsabilité extracontractuelle qui peut incomber à votre entreprise du fait des dommages causés à des tiers et résultant d’événements survenus au cours de son activité, dans l’enceinte de l’entreprise ou à l’extérieur. La RC produits ou après livraison/travaux est un complément de la RC exploitation. Elle couvre la responsabilité qui incombe à l’entreprise du fait des dommages causés à des tiers par les produits après leur livraison ou par les travaux après leur exécution.

Quant à l’assurance dommage aux objets confiés, elle vise les dommages que vous pourriez occasionner aux biens mobiliers ou immobiliers appartenant à des tiers et qui vous seraient confiés dans le cadre des activités assurées.

Enfin, n’oubliez pas une bonne protection juridique professionnelle : elle prévoit la mise à disposition des moyens juridiques ainsi que la prise en charge des honoraires et frais de justice afin de vous défendre en cas de sinistre couvert. De plus, afin d’éviter de longues procédures, elle vous laisse le choix de recourir à la médiation, sachant qu’un accord à l’amiable vaut toujours mieux qu’un long procès.

4. Pour couvrir votre personnel

Si vous avez des collaborateurs en service, n’oubliez pas que vous devez obligatoirement souscrire pour eux une assurance accidents du travail.

Plus d’infos sur l’assurance incendie ? Contactez-nous.

L’indépendant dépend aussi des assurances

Laisser un commentaire

Recevez des offres et conseils exclusifs dans votre boite mail. 
Je m'inscris.
close-image
%d blogueurs aiment cette page :