Face à la déprime qui continue de sévir sur le front des taux d’intérêts, les investisseurs sont de plus en plus nombreux à chercher des solutions de placements sans (trop de) risque. Les fonds d’investissements pourraient en être une. Mais de quoi s’agit-il ?

En matière d’investissements, l’adage « ne pas placer tous ses œufs dans le même panier » a force de loi. En Bourse par exemple, il serait bien téméraire d’investir toutes vos économies dans une seule action. Une bonne diversification de votre capital sur plusieurs actifs permet de compenser les éventuelles contre-performances de certains investissements par les rendements obtenus ailleurs. Un fonds d’investissement vous permet d’investir dans des dizaines, voire des centaines de titres en une fois.

Kesako ?

Un fonds d’investissement est un organisme de placement collectif (ou OPC) qui vous permet de diversifier vos économies sur plusieurs actions, obligations et autres produits financiers. Vous pouvez ainsi vous constituer un portefeuille d’investissement bien diversifié, même avec un montant limité.

Différents types

Il existe plusieurs types de fonds d’investissement. Les purs fonds d’actions, fonds obligataires, fonds du marché monétaire ou fonds immobiliers investissent dans des titres d’une même catégorie d’actifs. Les fonds mixtes permettent d’investir dans des titres de plusieurs catégories d’actifs : actions, obligations, immobilier, matières premières et liquidités. Le poids de ces catégories dépend généralement de la situation du marché et du profil de risque. Les fonds mixtes sont particulièrement populaires en raison de leur diversification poussée.

Risque

Investir en Bourse comporte toujours des risques, que vous pouvez nettement réduire en diversifiant votre portefeuille à l’aide de fonds d’investissement. La plupart des fonds n’offrent ni protection de capital ni rendement garanti. Il est donc impossible d’investir sans le moindre risque. Mais plus la diversification est grande, moins les risques seront élevés.

Fiscalité

Vous serez imposé différemment selon le type de fonds d’investissement.

  • Les fonds de distribution versent régulièrement un dividende sur lequel vous paierez 30 % de précompte mobilier. Ces fonds sont cependant intéressants si vous souhaitez tirer un revenu de votre patrimoine.
  • Trois fonds sur quatre vendus en Belgique sont des fonds de capitalisation. Les dividendes et intérêts des actions et obligations sont automatiquement réinvestis. Aucun dividende n’est versé, il n’y a donc pas de précompte mobilier. Mais vous payez 1,32 % de taxe de Bourse sur la vente du fonds.
  • Si vous vendez des fonds d’investissement – qu’il s’agisse de fonds de distribution ou de capitalisation – investis à plus de 25 % (et 10 % à partir de 2018) en obligations, vous devrez régler, à la vente, une taxe sur la plus-value réalisée sur la partie à revenu fixe. Aucune taxe sur les plus-values n’est due sur les fonds d’actions. 

Plus d’infos sur l’assurance incendie ? Contactez-nous.

Un fonds d’investissement pour limiter les risques

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :