Qu’on le brûle directement dans l’âtre, dans une cassette ou un poêle, le bois est à la mode comme moyen de chauffage. Mais son utilisation n’est pas sans danger. Voici quelques conseils de sécurité.

L’utilisation du bois comme source de chaleur n’est pas contre-indiqué, mais la combustion peut receler des dangers d’intoxication, de feu de cheminée ou d’incendie.

Poêle ou foyer encastré

  • Tout nouveau poêle ou foyer à bois doit être installé de manière professionnelle dans une pièce suffisamment aérée et raccordé à une cheminée offrant un tirage suffisant.
  • Contrôlez le bon état du revêtement ignifuge, des grilles, du cendrier, l’étanchéité des joints, les vitres, la quincaillerie des portes et des tiroirs et le raccordement à la cheminée (dépôt de suie et corrosion).
  • Allumez le feu avec du papier journal ou du bois d’allumage sec. N’utilisez jamais de l’essence, du pétrole, un allume barbecue ou autre accélérateur.
  • Brûlez uniquement du bois bien sec, en bûches ou bûchettes. Ne brûlez jamais du bois vert, des déchets, des matières plastiques, des revues en papier glacé, de l’aggloméré, du contreplaqué ou tout autre morceau de bois peint ou traité.
  • Retirez régulièrement les cendres du poêle ou du foyer.
  • Tenez à distance tous les objets inflammables tels que les rideaux, les meubles, les journaux.

Feu ouvert

  • Les conseils précédents restent valables.
  • Le feu ouvert doit être sous surveillance permanente. Ne quittez la pièce que lorsqu’il est complètement éteint.
  • Placez toujours un pare-étincelles devant le feu.
  • Méfiez-vous des braises incandescentes qui peuvent être projetées. Assurez-vous qu’elles ne peuvent tomber sur un sol inflammable.
  • N’utilisez pas votre feu ouvert comme barbecue.

Ramonage annuel 

Les feux de cheminée causent de nombreux incendies domestiques. Ils sont principalement dus à un mauvais entretien de la cheminée, à une façon imprudente de se chauffer ou à une taille de poêle non adaptée à la pièce. Le ramonage annuel d’une cheminée permet donc d’éviter de nombreux problèmes. S’il n’est pas obligatoire d’un point de vue légal, il est cependant exigé par certaines polices d’assurance incendie.

Si vous êtes victime d’un incendie alors que vous avez négligé l’entretien annuel de votre installation de chauffage, votre assureur interviendra en principe et indemnisera les dommages. La plupart des polices incendie n’excluent pas explicitement l’intervention de l’assurance en cas d’incendie qui pourrait trouver son origine dans un défaut d’entretien de l’installation de chauffage ou de la cheminée. L’assureur est donc tenu d’indemniser les dommages s’il s’agit d’un sinistre couvert.

Mais l’assureur compte sur le fait que vous preniez les mesures préventives nécessaires. Du coup, s’il constate que l’incendie de votre habitation résulte d’une négligence de votre part, il peut résilier le contrat, soit immédiatement après vous avoir indemnisé du dommage, soit à l’échéance. 

Plus d’infos sur l’assurance incendie ? Contactez-nous.

Pour que votre feu reste de joie

Laisser un commentaire

Recevez des offres et conseils exclusifs dans votre boite mail. 
Je m'inscris.
close-image
%d blogueurs aiment cette page :