Jamais les taux d’intérêt offerts par les banques sur le compte épargne n’ont été aussi faibles. De plus, étant donné qu’ils sont très largement inférieurs à l’inflation, vos économies fondent comme neige au soleil. Pour ceux qui veulent retrouver un rendement digne de ce nom, voici quelques pistes.

 

épargne

Comptes à terme
Certes leurs rendements sont à peine supérieurs à ceux du compte épargne. Mais comme la plupart des analystes ne s’attendent pas à une remontée des taux dans les prochaines années, ils peuvent être un bon outil de diversification à moyen terme.

Remboursement anticipé
Si le rendement de votre épargne est faible, vous pouvez utiliser cet argent pour alléger une partie de vos dettes en remboursant par exemple votre emprunt hypothécaire. Vérifier simplement s’il bénéficie encore d’avantages fiscaux et, le cas échéant, ne remboursez que le montant qui dépasse la somme que vous pouvez encore déduire annuellement. Tenez compte également des frais liés au remboursement anticipé (indemnité de remploi).

Assurance épargne
Vous pouvez aussi investir une partie de votre capital dans une assurance épargne. Pour éviter le paiement du précompte mobilier, vous devrez cependant vous engager pour au moins huit ans (sauf si elle est assortie d’une couverture décès de 130 %). Côté rendement, l’assurance épargne offre plus de potentiel grâce à la participation bénéficiaire qui s’ajoute au rendement garanti.

Fonds obligataires
Si vous privilégiez la flexibilité, vous pouvez envisager d’investir dans des fonds d’obligations. Ces fonds investissent dans divers types d’obligations, comme par exemple des obligations souveraines, d’entreprises ou de marchés émergents. Selon le type de produits sous-jacents, les rendements sont parfois limités, mais ces fonds offrent l’avantage d’être gérés activement.

Avantages fiscaux
Une possibilité consiste à vous tourner vers des produits assortis d’un avantage fiscal. L’épargne-pension individuelle, par exemple, vous donne la possibilité de verser jusqu’à 940 € cette année encore et d’en récupérer 30 % via votre déclaration fiscale. Ce plafond sera même porté à 1.200 euros en 2018 (mais attention avec cette fois un taux de déduction fiscale réduit à 25 %). L’épargne à long terme vous permet également de verser un maximum de 2.240 € par an, dont vous récupérez 30 % via votre déclaration. Dans les deux cas, il s’agit de produits sans risque dont les taux et le capital sont garantis.

Biens durables
Une autre possibilité, c’est d’investir dans des biens matériels. Il peut s’agir d’un projet pour votre habitation, comme par exemple un investissement en vue d’économiser de l’énergie. Ou encore d’investissements alternatifs comme l’or, l’immobilier ou des produits encore plus spécifiques comme des voitures ou des montres anciennes. Le risque étant plus élevé, ils ne doivent cependant représenter qu’une proportion limitée de votre épargne.

D’autres pistes ? Contactez-nous. 

Un compte épargne ? Non, merci !

Laisser un commentaire

Recevez des offres et conseils exclusifs dans votre boite mail. 
Je m'inscris.
close-image
%d blogueurs aiment cette page :