A la veille de Batibouw, les candidats à la construction et à la rénovation sont nombreux à se poser des questions sur la protection de leur futur chantier. C’est qu’il vaut mieux éviter que votre rêve ne se transforme pas en cauchemar.

Tout le monde le sait, un chantier n’est pas sans risques : vol, dégradation, accidents … bien des choses peuvent se passer ! Un chantier est aussi souvent fort complexe, faisant intervenir plusieurs corps de métier. En cas de litige ou de dégâts, il n’est pas toujours évident de déterminer les responsabilités.

Pourquoi souscrire une assurance Tous Risques Chantier ?

Dans le cas d’une nouvelle construction, le constructeur, l’entrepreneur et/ou l’architecte ont déjà leur propre assurance TRC. Vérifiez toutefois ce que couvre précisément cette assurance.

Si vous coordonnez vous-mêmes les travaux de différents spécialistes ou si vous effectuez vous-mêmes des travaux de rénovation, il peut être utile de souscrire une TRC pour vous protéger  en cas de vol, dégâts ou dégradation aux matériaux ou au bâtiment pour la durée du chantier.

Une assurance pour construire et rénover en toute sérénité

L’assurance Tous Risques Chantier, de son petit nom TRC,  s’adresse au maître d’ouvrage (personne morale ou physique), tout autant qu’aux entrepreneurs, sous-traitants et architectes.

Un particulier peut contracter une assurance sur mesure pour laquelle lui sera attribué un taux de prime, selon différents critères propres à son projet de rénovation de bâtiment ou de construction :

  • Montant assuré ;
  • Durée des travaux ;
  • Période d’entretien ;
  • Nature du sol ;
  • Personnes à assurer ;
  • Garanties souscrites pour couvrir la responsabilité civile à l’égard des tiers ;
  • Troubles du voisinage ;

Le bénéficiaire est couvert depuis le début des travaux jusqu’à la réception provisoire d’une partie ou de l’ensemble de l’ouvrage. Il est même possible de prolonger la garantie du contrat pour une durée d’une ou deux années consécutives à la réception provisoire.

Si vous craignez encore les risques au-delà de cette échéance, c’est l’assurance Responsabilité décennale qui prend le relai et couvre durant dix ans tout risque lié à d’éventuels défauts graves du bâtiment.

Triple protection face aux aléas d’un chantier

L’Assurance Tous Risques Chantier protège le maître d’ouvrage à trois niveaux :

  • Dégâts aux biens assurés: la TRC couvre les vols commis sur le chantier ainsi que tous dommages (inondation, incendie, intempéries). Les malfaçons ou non-conformité des travaux ne sont par contre pas couverts.
  • Responsabilité civile du maître d’ouvrage vis-à-vis des tiers: la TRC couvre d’éventuels dégâts occasionnés à des bâtiments voisins (infiltration d’eau, fissures, etc.) et prévoit la réparation des dommages causés. La TRC vient en complément des assurances RC des autres intervenants.
  • Troubles de voisinage : la TRC indemnise l’intégralité aux dégradations éventuellement provoquées à des propriétés adjacentes.

Attention ! Le contrat doit être conclu et payé avant le début des travaux ! Pour éviter tout conflit, un état des lieux contradictoire des constructions voisines avant le début des travaux est obligatoire.

Qu’est-ce que l’assurance Tous Risques Chantier (TRC) ?

Laisser un commentaire

Recevez des offres et conseils exclusifs dans votre boite mail. 
Je m'inscris.
close-image
%d blogueurs aiment cette page :